Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2015 6 11 /07 /juillet /2015 23:53
L'usine des ciments électrofondus Lafarge de Moûtiers

On connaît bien l'entreprise Lafarge, numéro un mondial dans son secteur d'activité. Cette entreprise aujourd'hui  produit et vend dans le monde entier principalement du ciment, des granulats et du béton prêt à l'emploi. Lafarge a développé des ciments spéciaux et des bétons innovants de renommée internationale.

C'est en Ardèche, en 1833, que naît l'activité du cimentier Lafarge, après la reprise par son fondateur, Joseph-Auguste Pavin de Lafarge, d'une activité familiale lancée en 1749, dont l'usine de fours à chaux exploite une carrière de pierre à chaux dans la montagne Saint-Victor, dominant le Rhône entre Le Teil et Viviers.

Dès 1864, le site livre 110 000 tonnes de chaux pour le Canal de Suez. C'est le premier chantier d'envergure internationale pour l'entreprise. Le 20ème siècle va voir l'extension de l'entreprise sur de nombreux sites, en particulier dans le Sud-Est de la France, avec le développement des ciments électrofondus.

 

Le ciment électrofondu est aussi appelé ciment alumineux, ou simplement “fondu”. C'est un ciment dans lequel la bauxite remplace l'argile, la cuisson étant poussée jusqu'à un début de fusion (1 500°C). Le ciment obtenu contient au moins 30% d'alumine. C'est un ciment réfractaire ; il offre aussi une bonne résistance aux eaux agressives acides. Sa prise est assez lente, mais son durcissement est ensuite rapide. Ce procédé est découvert en 1908 par Jules Bied, directeur du Laboratoire de Recherche de Lafarge.

L'usine des ciments électrofondus Lafarge de Moûtiers

Dans un article paru en 1928, le géographe Raoul Blanchard présente une carte des cimenteries alpines qui comporte l'usine de Moûtiers ( L'industrie des chaux et ciments dans le Sud-Est de la France. In: Revue de géographie alpine. 1928, Tome 16 N°2. pp. 255-376.)

L'usine des ciments électrofondus Lafarge de Moûtiers

Grâce à la légende de la carte, l'on voit que l'usine moûtiéraine, qui a fonctionné de 1922 à 1932, avait une production annuelle située entre 10 000 et 30 000 tonnes. Dans son commentaire Blanchard fait remarquer qu'une telle usine doit supporter des coûts importants pour le transport des matières premières mais elle bénéficie de l'avantage de l'hydro-électricité. On peut ajouter la présence du train qui pouvait accéder directement dans cette usine.

L'usine des ciments électrofondus Lafarge de Moûtiers
L'usine des ciments électrofondus Lafarge de Moûtiers

Partager cet article

Repost 0
Published by musee-moutiers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de musee-moutiers
  • Le blog de musee-moutiers
  • : Un musée dédié à la vie agroapostorale dans la vallée alpine de la Tarentaise. Une machine à remonter le temps pour découvrir la Savoie d'autrefois.
  • Contact

Recherche

Liens