Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 22:00

Ces plaques, d’un diamètre d’environ 15 cms, se mettaient sur le front de la mule en étant attachées au frontal du harnais. Ces plaques étaient devenues avec le temps purement décoratives et on ne les mettait que dans les grandes circonstances : les jours de fête, pour un cortège de mariage, lors de la réception de l’évêque venant administrer le sacrement de confirmation ou encore lorsque l’on se rendait à la ville pour la foire.
Mais cet aspect décoratif est moderne : plus anciennement ces plaques frontales ont pu avoir une fonction magico-religieuse : c’étaient des amulettes protégeant l’animal du « mauvais œil ». On pensait ainsi que l’animal serait préservé des accidents. Pendant longtemps, on a également fait ainsi en Afrique du Nord et en Orient pour les ânes, mulets et chevaux mais aussi pour les chameaux.
Le plus souvent ces plaques portent le nom du propriétaire, une date (celle de la fabrication) et des motifs ornementaux. Les motifs les plus répandus sont les armoiries de la Savoie avec une couronne, des drapeaux et des fûts de canon. Bien souvent il s’agit de la reproduction des motifs gravés sur les pièces de monnaie en cours à l’époque où la plaque a été gravée.
Ces plaque sont devenues aujourd’hui des objets rares.

 

DSCN2870.JPG

 

File0287-copie-1.jpg

 

André-Charles Coppier - De Tarentaise en Maurienne - 1931

Femmes de Sainte-Foy se rendant à la vogue de Villaroger

Partager cet article

Repost 0
Published by musee-moutiers - dans Pour préparer la visite
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de musee-moutiers
  • Le blog de musee-moutiers
  • : Un musée dédié à la vie agroapostorale dans la vallée alpine de la Tarentaise. Une machine à remonter le temps pour découvrir la Savoie d'autrefois.
  • Contact

Recherche

Liens