Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 00:05

Rue-du-Pain-de-Mai.JPG

 

Une rue de Moûtiers qui a été amputée de l'un de ses côtés avec la construction de l'hôpital "olympique". Au moment où la photographie est prise, plus d'une centaine de religieuses de Saint Joseph occupent le grand bâtiment sur la gauche. En face - ce qui n'existe plus - des commerces (l'Imprimerie Nouvelle) et des habitations. Le nom de la rue étonne ou tout du moins interroge. C'est un nom qui dit l'importance du pain, une thématique bien présente dans le Musée des Traditions Populaires puisque le musée raconte toute l'histoire depuis le grain jusqu'au pain sorti du four.

La réponse concernant le nom de la rue est donnée par un tableau de la cathédrale toute proche.

 

Cathedrale---Pain-de-Mai.JPG

 

Cette rue du Pain de Mai sent bon le printemps. Elle rappelle une vieille tradition moûtiéraine dont ce tableau de la cathédrale nous donne la clé.
L’archevêque saint Pierre II de Tarentaise, qui vivait au 12ème siècle, est au centre de la toile. De sa main droite, il bénit. Devant lui un enfant de chœur tient une corbeille de pain. A la droite du tableau, un serviteur porte une autre lourde corbeille de pain sur son épaule. La gauche du tableau est occupée par la foule qui vient chercher le pain. Il était distribué gratuitement, à Moûtiers, tous les matins du mois de mai, mois qui, paradoxalement, était l’un des plus durs de l’année, les récoltes de l’année précédente étant souvent épuisées et celles de l’année n’étant encore qu’une promesse. C’est grâce au produit de la dîme que l’on pouvait faire cette distribution. Le peintre Jacques Guille, auteur du tableau au 19ème siècle, excellait dans l’art de ces grandes mises en scène dans lesquelles chaque détail a pourtant son importance.

 

Pain de Mai

 

On peut remarquer le jeu des mains des personnages : main de l’archevêque bénissant, mains tendues vers le pain de la femme portant la coiffe appelée « frontière » et de la petite fille au lumineux visage qui est à ses côtés. Main  du vieillard, repliée sur sa poitrine qui exprime, avec l’inclinaison de sa tête, un sentiment d’humilité et de reconnaissance. Main du jeune garçon, à l’extrémité gauche, qui tient fermement le pain.

Partager cet article

Repost 0
Published by musee-moutiers - dans Archives photographiques
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de musee-moutiers
  • Le blog de musee-moutiers
  • : Un musée dédié à la vie agroapostorale dans la vallée alpine de la Tarentaise. Une machine à remonter le temps pour découvrir la Savoie d'autrefois.
  • Contact

Recherche

Liens